Les défis de la reconstruction phylogénétique chez les ammonites

Jérémie Bardin est ATER à l’université Pierre et Marie Curie. Il viendra le vendredi 12 décembre pour donner la conférence : « Les défis de la reconstruction phylogénétique chez les ammonites »

Résumé de la conférence :

La diversité, la répartition paléogéographique ainsi que l’extension stratigraphique des ammonoidés en font un clade important dans l’étude des patterns et processus macroévolutif. Cependant, les relations phylogénétiques du groupe sont faiblement résolues. Depuis quelques dizaines d’années, les relations phylogénétiques chez les ammonites sont testées quantitativement (i.e. maximum de vraisemblance, parcimonie). Les principaux défis sont l’apparente simplicité des hypothèses de transformations des caractères, la dépendance des caractères coquilliers, la supposée importante quantité d’homoplasie chez ce groupe. Comment prendre en compte ces particularités des ammonites pour améliorer leur reconstruction phylogénétique ? Je développerai principalement le traitement de l’ontogenèse et des relations de dépendances entre les caractères coquilliers

Université de Bourgogne, bâtiment Gabriel, Amphithéâtre Monge, 12 décembre 2014 à 11h

Clade-grade_II

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s