Nouveaux céphalopodes fossiles du Lutétien : la preuve par les statolithes !

Quelques microfossiles très particuliers (des statolithes) sont décrits. Les statolithes sont des structures en aragonite, localisées dans la tête des céphalopodes tels que le calamars ou les seiches. Leur rôle est comparable à celui d’une oreille interne chez l’homme : ils permettent la détection du mouvement ou de la position de l’animal dans l’eau. Les restes trouvés permettent de décrire une biodiversité fossile, datée entre -43 et -46 millions d’années, jusqu’alors inconnue…

Charger le pdf de l’article publié dans PLoS ONE : Neige et al 2016

Impression

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s