Archives du mot-clé Céphalopodes

Retour à la Roche-Blain

Petit retour dans la carrière de la Roche-Blain à Fresney-le-Puceux pour préciser le cadre biostratigraphique et pour étudier les modalités de la crise toarcienne… Mission avec Emmanuelle Vennin (université de Bourgogne), Olivier Dugué (université de Caen), et Kenneth de Baets & Patricia Rita (tous les deux Friedrich-Alexander-University Erlangen-Nürnberg, Allemagne).

Quelques photos…

Evolutionary Paleobiology ENS, Lyon – September 2016

Conférence sur le thème « Diversity and evolution of Cephalopods » (European Course of Evolutionary Paleobiology, Ecole Normale Supérieure de Lyon)

Aller à la page des ressources : [ici]

titre-ens

Nouveaux céphalopodes fossiles du Lutétien : la preuve par les statolithes !

Quelques microfossiles très particuliers (des statolithes) sont décrits. Les statolithes sont des structures en aragonite, localisées dans la tête des céphalopodes tels que le calamars ou les seiches. Leur rôle est comparable à celui d’une oreille interne chez l’homme : ils permettent la détection du mouvement ou de la position de l’animal dans l’eau. Les restes trouvés permettent de décrire une biodiversité fossile, datée entre -43 et -46 millions d’années, jusqu’alors inconnue…

Charger le pdf de l’article publié dans PLoS ONE : Neige et al 2016

Impression

Des mollusques pas comme les autres : une plongée dans le monde des céphalopodes

Je donne une Conférence Grand Public Lundi 14 décembre à 18h à « l’université ouverte » de l’université de Franche-Comté à Montbéliard.

Résumé de la conférence :

Les céphalopodes sont des mollusques qui fascinent tant par leur taille parfois démesurée, que par leurs modes de vie, leur intelligence ou encore leur organisation anatomique singulière. Leur histoire est pleine d’invention anatomiques, depuis leur émergence dans les mers du début du paléozoïque, il y a environ 500 millions d’années, jusqu’aujourd’hui. Au cours de cette conférence, nous explorerons quelques-unes des étonnantes caractéristiques des céphalopodes. Parmi elles, nous verrons quelles sont les tailles réellement atteintes par ces organismes. 1 mètre, 10 mètres, 20 mètres, plus encore ? Nous traquerons certaines singularités embryologiques et anatomiques. Nous expliquerons pourquoi les seiches, si communes dans les mers d’Europe, d’Afrique et d’Asie sont incapables de traverser l’océan Atlantique ! Cette immersion sera aussi l’occasion d’un voyage paléontologique permettant de juger de l’extraordinaire inventivité de ce groupe singulier de mollusques.

Argonaute

L’argonaute (in Férussac & d’Orbigny, 1835-1848)

Les défis de la reconstruction phylogénétique chez les ammonites

Jérémie Bardin est ATER à l’université Pierre et Marie Curie. Il viendra le vendredi 12 décembre pour donner la conférence : « Les défis de la reconstruction phylogénétique chez les ammonites »

Résumé de la conférence :

La diversité, la répartition paléogéographique ainsi que l’extension stratigraphique des ammonoidés en font un clade important dans l’étude des patterns et processus macroévolutif. Cependant, les relations phylogénétiques du groupe sont faiblement résolues. Depuis quelques dizaines d’années, les relations phylogénétiques chez les ammonites sont testées quantitativement (i.e. maximum de vraisemblance, parcimonie). Les principaux défis sont l’apparente simplicité des hypothèses de transformations des caractères, la dépendance des caractères coquilliers, la supposée importante quantité d’homoplasie chez ce groupe. Comment prendre en compte ces particularités des ammonites pour améliorer leur reconstruction phylogénétique ? Je développerai principalement le traitement de l’ontogenèse et des relations de dépendances entre les caractères coquilliers

Université de Bourgogne, bâtiment Gabriel, Amphithéâtre Monge, 12 décembre 2014 à 11h

Clade-grade_II

Conférence : « Des géants et des nains : variations de la taille chez les céphalopodes actuels et fossiles »

Le « Kraken » est-il un animal imaginaire ? Qui sont les plus gros : calamars ou poulpes ? Quelle est leur taille ? Existe-t-il des espèces de très petites tailles ? Autant de questions (et bien d’autres) qui seront abordées au cours de la conférence que je donne le samedi 25 octobre à 18h au Musée de Semur en Auxois… La conférence sera suivie d’un apéritif-débat.

CHT207689

 

Partenaires de la conférence : Musée de Semur-en-Auxois, Association Empreintes